La constipation est aujourd’hui un fléau encore tabou qui touche énormément de femmes dans le monde. Pourquoi les femmes sont-elles plus sujettes à ce trouble et comment peut-on l’éviter?

Bon nombre des consultantes du Cabinet H2O Thérapie se tournent vers l’hydrothérapie par irrigation du côlon comme dernier recours face à leur souffrance. Ce soin étant une solution efficace certes, mais il le serait davantage en prévention, ou dès les premiers signes apparent de troubles digestifs.

En effet, nous vous accueillons dans un premiers temps afin de dresser un bilan sur ce qui peut causer la constipation. Dès lors, nous vous conseillons sur votre hygiène de vie qui sera indispensable et complémentaire au soin du côlon.

Lorsque l’on évoque des troubles digestifs et notamment la constipation, on entend souvent dire c’est héréditaire, “ma mère et ma grand-mère souffraient également de ce trouble”…

Or , il est intéressant de voir que si aucun dysfonctionnement physiologique n’est étés diagnostiqués par des médecins, il convient alors de parler d’une “hérédité alimentaire ” voir d’une transmission culturelle d’hygiène de vie.

J’entend par là que après un bilan et une introspection on se rend vite compte que de mauvaise habitudes alimentaire et d’hygiène de vie sont les vrais coupable. Que parfois nous avons été bercé durant l’enfance par l’industrialisation et la surconsommation alimentaire accompagnés de la sédentarisation…Puis à l’âge adulte l’accroissement en charge de travaille et en activité, la vie de famille et les enfants… Ce qui amène alors du stress, une incapacité à écouter son corps et à lui donner ce qui est bon pour son fonctionnement, en repoussant par exemple l’échéance de l’évacuation des déchets;

“JE SENS QUE J’AI ENVIE D’ALLER A LA SELLE MAIS JE SUIS AU TRAVAIL, IL Y A MES COLLÈGUES ET JE N’AI PAS FINI MES TÂCHES, CELA ATTENDRA CE SOIR”. Permettez-moi de vous dire que Non! Le train ne vous attendra pas. Une fois que l’envie est passée vous cumulerez du retard un point c’est tout. Le soir en rentrant l’envie ne sera plus là à vous attendre tout comme votre train sur le quai de la gare lorsque vous êtes en retard…

Les femmes sont plus sujettes car elles savent faire plusieurs choses à la fois!! N’est-ce pas? Elle savent cuisiner tout en travaillant sur leur ordinateur, tout en surveillant les enfants, tout en pliant du linge, tout en réfléchissant à la journée de demain, tout en “serrant les fesses”!!!! Et oui une envie pressente d’aller à la selles depuis 15 minutes mais non, je fini d’abord ce que je suis en train de faire!. On se reconnais toutes plus ou moins à travers cette scène!!!

Lorsqu’un homme a une envie pressante, rien sur son chemin ne le freinera. Il ira droit au but et sera sur la défensive jusqu’à “Sa Libération”. Les femmes ont souvent tendance à mettre leur bien-être de côté en plaçant celui des autres en première position.Grosse erreur, on sera davantage irritable.

Plus les selles restent dans le côlon, plus elles se déshydrate et plus elles auront du mal à être évacuer. Egalement, le mécanisme d’évacuation et la contraction intestinale ( péristaltisme) seront alors freinés et beaucoup moins efficace voir inexistants.

La Mastication, on en parle?

Qui de nos jours mastique encore 20 fois avant d’avaler. Qui se permets encore ce temps de dégustations et de salivation qui aidera à la sécrétion d’enzymes indispensables à la dégradation et la digestion des aliments? On se contente de trois voir quatre mastications et Hop, on en parle plus, au suivant! Les aliments sont beaucoup trop cuits eux aussi, et le croquant est désagréable finalement. Alors que c’est lui qui nous permets de conserver un maximum de nutriments et de faire travailler notre digestion dès la mise en bouche. Or, entends souvent dire : “je ne digère pas bien les crudités”… Oui surtout lorsque l’on a pour habitude de manger trop cuits et bien moue.

Cette étape peut, non seulement vous aider pour la constipation, mais aussi pour la perte de poids. Vous aurez beaucoup mois faim et envie de manger en mâchant suffisamment. C’est parce que vous dégrader suffisamment vos aliments que vous digérer mieux et que par conséquence, vous ballonner moins en plus d’éviter la constipation.

Voici un lien qui vous aidera à comprendre davantage: https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/les-regimes-sante/le-regime-mastication/je-mache-donc-je-maigris

Alors concrètement comment peut-on éviter la constipation?

Voici quelques conseils simples et logiques, lorsque l’on écoute son corps. Il s’agit d’une chaine où tous les maillons sont indispensables.

Écouter son corps et les signaux qu’il nous adresse.

Apprendre et comprendre sa physionomie et comment fonctionne son corps afin d’être mieux attentif et à son écoute. Beaucoup ne savent pas situer leur côlon et confondent donc ses douleurs en les attribuant à d’autres organes. Les angles du côlon se cachent bien et jusque dans le dos, d’où, le fait que l’on pense avoir mal aux reins…Alors qu’il s’agit en fait de votre intestin!!!Touchez vous, palpez, massez, vous retrouverez des sensations et vous comprendrez davantage votre corps.

Se réconcilier avec sa cuisine…

Commençons par la préparation d’un repas. La digestion et la sensation de satiété commence dès la vue et le toucher des aliments utilisés pour préparer un mets.

Saviez-vous que lorsque l’on touche, que l’on regarde et que l’on sent nos aliments (non transformés bien entendu) , cela nous aide à sécréter des enzymes indispensables à notre digestion. On a d’ailleurs souvent cette sensation de satiété lorsque l’on a nous même cuisiné un repas; on s’est nourrit à la vue et au toucher de ce que l’on a préparé. D’où l’importance de se remettre en cuisine plutôt que de consommer des plats déjà préparés et industriels.

Analyser ce qui sort de son corps:

Parce que notre intestin est un émonctoire, l’analyse de vos selles en dit long sur votre manière de vous alimenter et votre santé. Il est important de jeter un coup d’oeil après votre passage au toilette, pour se rendre compte que l’on a plus gobé que mâcher réellement… Des petites boules (crottes de mouton ou lapin au choix), ou encore des grains de maïs qui ressortent intacte…

L’appel de la forêt…

Comme nous l’avons vu plus haut, écouter son corps est la clés d’un meilleur transit. Lorsque notre deuxième cerveau nous envoie des signaux, que l’on ressent un besoin d’aller aux toilettes afin d’évacuer des déchets déjà bien déshydrater, allons-y! Ecouter vous, ressentez et laissez lui la possibilité de s’exprimer. N’étouffez pas ce besoin…

Oui !votre dossier pourra attendre, votre coup de fil aussi. Oui! votre enfants pourra patienter pour son goûter. Non! vous n’avez pas besoin d’un espace confortable et d’un calme absolue… L’évacuation doit se faire rapidement et efficacement. Les selles sont “normalement” sensées glisser seules sans effort, ni besoin de pousser. Ne retarder pas ce moment, vous risquer de le perdre et que l’envie ne revienne pas. Vous ralentissez ainsi votre transit et en laissant le selles stagner elles se déshydrate et fermentent encore plus (gaz nauséabondes, ballonnement, ventre qui gonfle, et mal être assuré!!!)

Astuce simple et efficace pour une meilleure évacuation …

Equipez vous! Ayez toujours dans votre sac à main un petit spray désinfectant que vous pourrez utiliser partout afin d’être plus à l’aise et ne pas attendre que vous rentriez chez vous. N’oubliez pas “Vos collègues ou le monde qui vous entoure font aussi Caca et puis Pipi et Oui! C’est un besoin normal qui ne doit plus être considéré comme honteux. C’est VITAL, les personnes constipées sont le mieux placées pour le savoir.

Certaines personnes ont l’impression d’agoniser tellement le côlon est plein et que rien n’en ressort, c’est une souffrance réelle!!

Le fameux trône que l’on a, installé dans nos wc est un grand responsable de la constipation. La position qui consiste à s’assoir en ayant les pieds qui touche le sol bloque l’évacuation.

Revenons aux toilettes Turque, rapides, efficaces et pas cher! Bien entendu on ne vous conseillera pas de changer vos toilettes, (quoi que, pourquoi pas, après tout?) mais utiliser un marche pied pour sur élever ses jambes et libérer son rectum est déjà une solution efficace.Les toilettes moderne, tel “un trône”, sont un frein au bon fonctionnement intestinal puisque la position est finalement tout sauf physiologique. Confortable certes, quand on y passe des heures, mais finalement nous ne devrions y passer que quelques minutes si tout fonctionnait correctement. Mais, le rectum étant bloqué par cette position on y passe des heures et qui plus est, on pousse,et force le passage.

Côté alimentation:

Hydratez-vous tout au long de la journée. Dans votre côlon les déchets sont solides mais une bonne hydratation leur permets d’être moins dur. Inutile de se gaver d’eau toute la journée, vous allez fatiguez vos reins. Mangez plutôt des fruits et légumes gorgés d’eau.

Mangez du Vert! Des légumes à chaque repas pour équilibrer votre corps en aliments alcalins mais aussi pour faciliter le transit. La chlorophylle présente dans les aliments vert est un anti-inflammatoire. Les parois du côlon sont souvent inflammées (syndrome du côlon irritable, constipation, maladie coeliaque…), apporter du vert ne pourra que lui faire un grand bien. Eviter un maximum les produits laitiers et la viande rouge. Les compléments en calcium sont présent en plus grande quantité dans les légumes tel que le brocolis par exemple.

Les plantes aident et nous veulent du bien. Tout les remèdes se trouvent dans la nature avant tout, il n’y a qu’a les cueillir…

Certaines plantes sont de vrais alliés pour les femmes et certains d’entre elles pour leur transit en particulier. Je ne parle pas de plantes laxatives mais de plantes qui favorisent un bon transit tout en douceur. Car consommer souvent des plantes qui ont un effet laxatifs peut endommager la muqueuse intestinale en l’irritant et la fragilisant. J’entends souvent des consultantes dirent qu’elles ont longtemps consommés la fameuse tisane “RICHTER” ou encore qu’elles boivent souvent des tisanes de Séné.

Les effets que ces plantes peuvent produisent sont très violents, (crampes et douleurs insupportable, perte de conscience, et inflammation du colon,). A long terme le côlon devient très fragile, il ne réussit plus à évacuer de lui même, le péristaltisme est rare voir inexistant. Seule la plantes par son effet laxatif va dégrader les déchets pour les rendre liquide. L’évacuation se fait explosive et douloureuse, des hémorroïdes interne ou externe apparaissent alors. L’utilisation des plantes laxatives ne doit pas être pris à la légère et en grosse quantité lors d’un épisode de grosse constipation.

Tous les éléments et les bonnes habitudes citées plus haut doivent-être mises en place ensemble afin de palier à ce fléau. N’attendez pas d’être ne crise pour agir.

Remettre de l’ordre: l’eau est l’allié de notre intestin.

Enfin, n’oubliez pas l’activité physique, marcher régulièrement en laissant la voiture au repos. Cela permet au transit de se mettre lui aussi en marche. Bien entendu la dernière démarche qu’il est important d’adopter également sera de nettoyer régulièrement son côlon.

Une séance d’hydrothérapie par irrigation du côlon deux à trois fois par an semble nécessaire afin de maintenir un équilibre et un confort.

Evidement , on parle là de PREVENTION contre la constipation. Si celle- ci est bien installée chez vous alors une rééducation du côlon et de son péristaltisme est nécessaire. Dans ce cas, il faudrait avoir recours à l’hydrothérapie par irrigation plusieurs fois à la suite et sur une courte durée pour, non seulement nettoyer en profondeur le côlon mais lui redonner du dynamisme. En remettant ainsi en place le mécanisme d’évacuation qui doit se faire naturellement.

Voici quelques plantes douces, qui peuvent aider et que l’on peut consommer régulièrement.

Le pissenlit: Stimule et apaise le foie. Il agit également en cas de constipation, de digestion difficile, d’excès de cholestérol ou même en cas d’inappétence.

La mauve: les feuilles ont des propriétés émollientes, aide au bon fonctionnement du transit, anti-inflammatoires et décongestionnantes.

Le psyllium: il résout en douceur les problèmes de constipation ; son effet peut être renforcé par la tisane de fenouil ; 

La camomille: Ses propriétés calmante et apaisante aide le système nerveux de notre deuxième cerveau à trouver plus de sérénité en luttant notamment contre les effets du stress.

La mélisse: une plante qui calme et aide le système nerveux à s’apaiser, c’est la plantes qui favorise le sommeil et la détente. Plus on est tendu plus on se crispe et l’on resserre les parois de son intestin . Moins l’évacuation sera facile. Détendez-vous sa passera mieux!!

Le fenouil: très efficace pour évacuer les gaz et diminuer les ballonnements. C’est la plantes par excellence que l’on donne aux nourrissons pour leur coliques. Souvent les gaz freinent et bloquent l’évacuation des selles. ( Péter un coup ne vous aura jamais autant fait de bien!!!!Hihihi.)

Bonne lecture,

N’oubliez pas de prendre du temps pour vous, en prenant soin de vous!

Warda.B

Partagez